Balade perchée sur le sentier des Dieux

Je suis une inconditionnelle de la côte amalfitaine où je reviens régulièrement, faute de trouver d’autres rivages méditerranéens qui me plaisent autant. Depuis longtemps, mes amis italiens me vantaient le Sentiero degli Dei, pour sa beauté mais aussi pour son calme olympien. Je me suis donc laissée convaincre au cœur du mois d’août pour une balade matinale.


Départ aux premières lueurs de l’aube du village d’Agerola à plus de 600 m d’altitude pour rejoindre 5 h plus tard Positano. Mes amis m’avaient assuré que la randonnée, qui descend tout le long du parcours, était une vraie promenade de santé. Ils avaient omis de me dire que certains passages, plutôt raides, longent le vide ! Après quelques frayeurs, j’ai pu profiter du divin sentier, qui servait à relier les deux extrémités de la côte à l’époque où Amalfi régnait sans partage sur le commerce en mer Tyrrhénienne.

Le sentier des dieux s'achève à Positano.
Le sentier des dieux s'achève à Positano.

Tout le long du parcours j’ai été séduite par la diversité des paysages, alternant terrasses cultivées, massifs de chênes verts, de pins, d’oliviers et roche calcaire aride, perforée de grottes. Loin des rumeurs du bord de mer, le silence de la montagne et les parfums de maquis méditerranéen m’ont fait découvrir une autre dimension de la côte.

Les îles d'Ischia et de Capri
Les îles d'Ischia et de Capri

Encore très rurale, la vie sur les plateaux des monts Latari réserve des surprises. Impossible de résister à une dégustation de pecorino, de caciotte et de charcuteries à seulement 9 h du matin avant d’arriver sur les hauteurs de Praiano…
C’est dans cette dernière partie du sentier que les panoramas sont d’une beauté quasiment céleste. La Méditerranée s’étire à l’infini dans un bleu vaporeux. Quelques bateaux tracent un sillon d’écume dans cette immensité azur. Au loin émerge l’élégante silhouette de Capri avec les 3 ilots des Galli en premier plan. Le temps d’arriver sur les anciens escaliers de Positano et le soleil est déjà très haut. Il ne me reste que quelques milliers de marches pour arriver jusqu’à la mer qui n’a jamais été aussi tentante que pendant cette randonnée.

Paysage de la côte amalfitaine
Paysage de la côte amalfitaine
© photo principale : Aurélie Turbiez © photos article de haut en bas : Joël Le Coz ; Paolo Tiso/fotolia.com ; LianeM/fotolia.com