La Befana, la sorcière aux cadeaux de l’Epiphanie

En Italie, lorsque Noël est hélas passé, les enfants gardent le sourire… Car l’heure de l’arrivée de la “Befana” approche. Cette sorcière version sympa a en effet rendez-vous avec les petits Italiens dans la nuit du 5 au 6 janvier, avant l’Epiphanie, pour une livraison de cadeaux tant attendus. Ce n’est donc pas vraiment un vieux monsieur tout en rouge et ses rennes que l’on souhaite voir arriver avec impatience, mais plutôt une vieille dame à chapeau et au nez crochu se déplaçant sur un balai volant. Ou bien les deux. Les petits chanceux !

La légende

La befana est un personnage bien connu en Italie et serait née des légendes du folklore romain pré-christianique (certains historiens se réfèrent notamment à une fête en l’honneur des dieux romains Janus et Strena au cours de laquelle on s’échangeait des cadeaux), avant d’être adaptée plus tard aux traditions chrétiennes. Selon celles-ci, son histoire serait directement liée à celle des Rois Mages, chargés d’apporter des cadeaux à l’Enfant Jésus. Dans chaque village traversé lors de leur voyage à destination du divin enfant, une foule se joignait à eux pour les accompagner dans leur mission suprême. Mais une vieille femme décida quant à elle de ne pas se joindre à eux, expliquant être trop occupée, tout en promettant de le faire plus tard. Le jour d’après elle se mordait les doigts, et, regrettant sa décision, se lançait elle aussi dans ce grand voyage… sans toutefois pouvoir les retrouver.

blog-italie-befana

Prise de remords, c’est ainsi qu’elle décida de distribuer chaque année ces offrandes aux enfants la nuit précédant l’Epiphanie. Tous ces regrettés cadeaux, fruits secs et gâteaux qu’elle n’avait pu donner au petit Jésus.  Une chance pour ces charmantes têtes blondes (ou brunes) qui depuis se voient offrir plein de beaux joujoux par celle qui fut alors surnommée la « befana », sorcière en italien, dérivé du mot Epifania.

Autrefois, et parfois encore aujourd’hui, les présents et bonbons demandés dans de longues lettres (comme pour le père Noël) étaient déposés par les parents dans des chaussettes suspendues au-dessus de la cheminée. Les garnements qui n’avaient pas été sages pendant l’année se voyaient quant à eux remettre… de l’ail et du charbon, ou du moins des pierres noires s’apparentant à du charbon !

La Befana aujourd'hui

Elle reste de nos jours une véritable star chez les plus jeunes  de l’autre côté des Alpes où elle est glorifiée dans les publicités, magasins etc. tout en ayant une connotation moins commerciale que son collègue à barbe. Sachez que vous n’aurez aucun mal à trouver le déguisement adéquat pour la distribution des présents.

blog-italie-befana

À l’instar du papa Noël, la Befana est l’objet de nombreuses chansons pour faire patienter les enfants en musique :

Voici la traduction du premier couplet :

Trullala' Trullala' Trullala'              Tralala, Tralala,
La Befana vien di notte                    La sorcière vient la nuit
con le scarpe tutte rotte                    avec les chaussures toutes cassées
con la calza appesa al collo,                 avec la chaussette suspendue à son cou
col carbone, col ferro e l'ottone        avec le charbon, le fer et le laiton
Sulla scopa per volare                            Sur le balai pour voler
Lei viene dal mare                           Elle vient de la mer
Lei viene dal mare                           Elle vient de la mer

© Photo principale : Bas Ernst © photos de l'article : n°2 Simone Zucchelli, n°3 Eleonora Gianinetto