Le panettone, le célèbre dessert de Noël italien

Souvent présenté dans un bel emballage, serti d’un beau nœud rouge, le panettone dessert ressemblant à une brioche constitue de surcroît un très joli présent à offrir lors d’un dîner de fin d’année. Partons à la découverte de cette gourmandise née de l’autre côté des Alpes.

Une spécialité du nord de l’Italie

 C’est dans la Lombardie du Moyen-âge, et plus précisément à Milan, que serait né le panettone… avant qu’il ne devienne célèbre dans tous les pays où émigrèrent les Italiens, comme aux États-Unis ou en Argentine par exemple. Il  s’agit d’une recette somme toute très simple, mais qui demande une cuisson contrôlée pour qu’elle puisse donner naissance à cette brioche, autrefois plutôt plate, mais qui prit une drôle d’allure aérienne à partir du XIXe siècle.

De la farine, du sucre, des raisons secs, des fruits confits et parfois du miel : voilà ce qui constitue l’essence de la version traditionnelle de ce « gros pain ». Vous le trouverez désormais vendue de façon industrielle à toutes les sauces, à la crème ou au chocolat etc.

Il s’agit originellement d’un « pain » résolument festif voire luxueux, uniquement dégusté après un rituel religieux, composé d’ingrédients que l’on ne pouvait pas se permettre de consommer le reste de l’année. C’est le cas de la farine blanche ou du miel.

blog-italie-panettone

Histoires et légendes

 Il y a plein de jolies histoires et de légendes autour du panettone, un dessert qui a de la bouteille ! Les romantiques apprécieront certainement celle du jeune noble italien Ughetto degli Ateliani, épris de la fille du boulanger. Pour faire fondre la prénommée Algisa, l’amoureux se serait fait embaucher chez son père Toni  et en aurait profité pour créer ce pain somptueux, en ajoutant de riches ingrédients comme les fruits confits ou le miel. D’où « Pan di Toni », devenu panettone… Un dessert qui sent bon la guimauve.

Une toute autre légende raconte qu’il aurait été créé à l’occasion d’un banquet donné chez le duc de Milan Ludovic Sforza (27 juillet 1452- 27 mai 1508). Il aura fallu qu’un dessert prévu ce jour là ne brûle pour que naisse le panettone ! Le commis du chef, Toni, aurait ainsi eu la bonne idée de réaliser un dessert à partir de ce qu’il avait à disposition dans la cuisine. Et voilà la deuxième histoire du Pan di Toni !

Mais, attention, car nous avons une troisième version et dans celle-ci, c’est une bonne sœur prénommée Ughetta qui en est le personnage principal. Cette sympathique nonne, pour apporter un peu de joie dans son couvent, aurait ajouté pour Noël quelques raisins et des fruits confits au pain quotidien. Puis elle aurait bien entendu dessiné une croix sur le dessus avant d’en régaler ses collègues.

Enfin, si l’on en croit un manuscrit du XVe siècle écrit par Giorgio Valagussa, précepteur des Forza, le panettone est tout simplement un pain lié aux traditions de Noël dans la région. Parmi les coutumes locales, on parle ainsi du rite de la bûche, que l’on jetait dans la cheminée le 24 décembre au soir et des trois pains de froment servis à table, dont une tranche était servie à chaque invité.

Choisissez celle qui vous plaira le plus et bon appétit !

blog-italie-panettone
© photo principale : N i c o l a / Flickr © photos article de haut en bas : Stijn Nieuwendijk / Flickr,  N i c o l a / Flickr