Les grands lieux de tournage en Italie

L’Italie et le 7ème art, une belle histoire d’amour qui dure… Et quand on aime, comme moi et beaucoup d’autres, l’Italie et le cinéma, cette histoire est jouissive. De la Dolce Vita au Talentueux Mr Ripley en passant par Le Loup de Wall Street, Le Grand Bleu, ou encore James Bond – Spectre, nos cerveaux de cinéphiles sont emplis de ces grandes scènes de film tournées au cœur des merveilleux paysages et monuments de la péninsule. Autant de lieux à retrouver lors d'un voyage en Italie.

Rome

La ville aux 7 collines et sa lumière somptueuse ont séduit plus d’un réalisateur. Citons, pour commencer, deux films mythiques que sont la Dolce Vita de Fellini ou Vacances Romaines de William Wyler, sortis respectivement en 1960 et 1953. Des images en noir et blanc de rues romaines sillonnées en Vespa, de bain nocturne dans la fontaine de Trevi, de robes et de costumes d’une classe folle nous montent à la tête.
Plus récent, Le Talentueux Mr Ripley d’Anthony Minghella (remake américain de Plein Soleil avec Alain Delon), nous entraîne de la Côte Amalfitaine aux clubs de jazz de la cité romaine aux côtés de Jude Law et de Matt Damon. Parmi les autres créations américaines, figurent l’épisode italien du voyage existentiel de l’auteure de Mange, Prie, Aime avec Julia Roberts ; Anges et Démons de Ron Howard, adaptation cinématographique du roman de Dan Brown, et bien entendu la comédie burlesque ensoleillée To Rome with Love de Woody Allen. Parlons aussi de James Bond-Spectre : on n’oubliera pas la folle course poursuite de l’agent britannique dans les rues de la capitale italienne.

Côté réalisations italiennes, on ne manquera pas de nommer La Grande Bellezza de Paolo Sorrentino, avec les tribulations mélancoliques, mondaines et désabusées de Toni Servillo dans le décor grandiose de la cité éternelle. Et puis, n’oublions pas que Rome abrite les mythiques studios Cinecittà, où sont encore tournés de grands films nationaux, internationaux et aussi des séries comme Rome. Of course.

Venise

Les canaux et les palais somptueux de Venise ont servi de décor à de nombreux long-métrages comme Braquage à l’Italienne avec Mark Wahlberg, Charlize Theron. Les fans de Luc Besson (à ses débuts) se souviendront bien-sûr de Nikita avec Anne Parillaud, et du week-end « romantique » de la célèbre tueuse à gages dans un hôtel vénitien. Ici encore furent tournés des blockbusters américains comme The Tourist avec Johnny Depp et Angelina Jolie ou bien encore le (très) mauvais Inferno, toujours adapté de Dan Brown avec Tom Hanks et notre frenchie Omar Sy. Mais aussi de nombreuses scènes de la franchise James Bond à l’instar de Casino Royale (dans le Palazzo Michiel delle Colonne par exemple). Un autre héros des temps modernes a séjourné à Venise, c’est Indiana Jones dans Indiana Jones et la dernière croisade. Même le grand Al Pacino a fait un tour à Venise dans Le Marchand de Venise.

Toscane

Les collines, villes et villages de Toscane n’ont cessé de séduire les réalisateurs. Les amateurs de bluette romantique auront peut-être vu Sous le Soleil de Toscane avec Diane Lane, une américaine en crise existentielle elle aussi, qui trouve en Toscane de quoi refaire sa vie. Bernardo Bertolluci filme quant à lui les premiers émois de la jeune et belle Liv Tyler en vacances dans la campagne de Sienne dans Stealing Beauty. Florence est évidemment en bonne place dans la liste des grandes villes de cinéma. Des long-métrages comme Portrait de Femme de Jane Campion, Obsession de Brian de Palma ou Bobby Deerfield de Sydney Pollack y ont été tournés.

L’Italie du Sud et ses îles

J’ai pour ma part un souvenir ému des paysages marins siciliens dans Le Grand Bleu, film culte des amoureux de dauphins, de mer, et de types en combinaisons de plongée moulantes. De superbes films italiens comme Respiro avec Valeria Golino ou le poignant Terraferma sur le sort des migrants se sont quant à eux déroulés au cœur des sublimes paysages de Lampedusa. On revient vers l’Italie continentale pour citer Matera, une ville de Basilicate au décor biblique, choisie par Mel Gibson pour y tourner La Passion du Christ, ou par Pier Paolo Pasolini pour l’Evangile selon Saint-Mathieu.

© Photo principale : Jerry dohnal / Flickr