Les îles Éoliennes : douceur de vivre au pied des volcans

Paysages somptueux, villages pittoresques, gastronomie sicilienne à tomber : les îles Éoliennes sont la destination parfaite pour en prendre plein les sens. Inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2000, ces îles auraient été habitées par Éole, le dieu du vent. Un parfum de mystère flotte sur ce territoire surgi des mers et pétri par les mythes. De Stromboli et son impressionnant volcan actif à la très chic Panarea, en passant par Vulcano et ses bains de boues… l’archipel des îles Éoliennes est une destination surprenante, inoubliable et qui reste épargnée par le tourisme de masse.

Pas moins de 17 îles constituent l’archipel volcanique des îles Eoliennes mais seulement sept sont habitées. Deux d’entre elles, Stromboli et Vulcano, possèdent un volcan actif. Voici ces sept charmantes îles siciliennes à découvrir d’urgence !

Stromboli

Il s’agit de la plus célèbre des îles. Son volcan explosif de 926 mètres d’altitude est en activité depuis plus de 2 000 ans, et fait le bonheur des passionnés de volcanisme. Ils viennent notamment observer depuis la mer les projections incandescentes, la Sciara del fuoco, ou s’adonner à des randonnées nocturnes pour profiter du spectacle hypnotisant. Ne manquez pas le célèbre film de Roberto Rosselini avec Ingrid Bergman (1950), Stromboli, dans lequel le volcan est bien plus qu’un élément en toile de fond sinon un personnage à part entière…

blog-italie-iles-eoliennes-stromboli
La mythique silhouette du Stromboli

Panarea

Panarea est la plus petite île de l’archipel. En été, elle est particulièrement fréquentée par la jet-set internationale qui se rendent au très chic Hôtel Raya et profitent de la discothèque attenante. Elle attire également les amateurs de plongée pour la clarté de ses eaux et la richesse de ses fonds marins, notamment en coraux. À ne pas manquer : le site archéologique de Capo Milazzese et ses vestiges datant de 1 440 à 1 270 avant notre ère. 

Des criques envoûtantes à Panarea
Des criques envoûtantes à Panarea

Lipari

Lipari est la plus grande et la plus peuplée des îles. Elle possède un patrimoine historique et culturel très intéressant. Vous pourrez notamment visiter son château, construit sur un promontoire dans le centre historique. Le musée des îles Éoliennes fait partie des visites incontournables : il possède en effet une riche collection d’objets archéologiques.

Lipari, un patrimoine à découvrir
Lipari, un patrimoine à découvrir

Vulcano

Vulcano est la deuxième île de l’archipel que les randonneurs épris de volcan aiment arpenter. On peut en effet accéder au sommet  du « Gran Cratere » (380 mètres) et observer les fumerolles d’une couleur jaune vive émanant des odeurs de soufre. On vient également ici pour ses bains de boue ou pour ses superbes grottes sous-marines, Capo Rosso et Capo Grossa Testa.

Les roches fumantes de Vulcano
Les roches fumantes de Vulcano

 Alicudi

Alicudi, la plus sauvage des sept îles, est un petit paradis pour tous ceux qui recherchent calme, sérénité… et dolce vita. Elle est dominée par Filo del Arpa, un volcan éteint à la forme circulaire. De superbes paysages naturels de mer et de rochers et les couleurs de l’Agave, des figuiers de Barbarie et des bougainvillées attendent les visiteurs sur ce petit coin de terre enchanteur.

Une atmosphère hors du temps dans les petits ports d'Alucini
Une atmosphère hors du temps dans les petits ports d'Alucini

Filicudi

À l’ouest de l’archipel, Filicudi est, elle aussi, un havre de paix peu fréquentée par les touristes. On vient donc se ressourcer, dans le décor grandiose du mont Filicudi. Vous ne trouverez pas ici de plages de sable mais des côtes rocheuses d’une grande beauté et une mer aux eaux cristallines. Elle possède plusieurs grandes grottes marines comme celle du Bœuf Marin. Il n’est pas rare de voir des dauphins dans les environs.

Les paisibles reliefs de Filicudi
Les paisibles reliefs de Filicudi

Salina

La plus verte des îles Éoliennes possède en outre les plus hauts sommets de l’archipel. Le mont Fossa delle Felci fait ainsi 961 mètres. L’île est particulièrement fertile : on y cultive notamment du raisin qui donne naissance au vin liquoreux Malvasia delle Lipari. C’est aussi le lieu pour faire le plein de câpres, l’une des autres productions de l’île. Ne manquez pas la célèbre plage de Pollara où fut tourné Le Facteur, avec Philippe Noiret et Massimo Troisi.

blog-italie-iles-eoliennes-salina
Une petit pause au vert à Salina
© Photo principale : Roberto / Flickr ; © Photos de l'article : n°2 Janos Korom Dr. / Flickr, n°3 et 6 Ghost-in-the-Shell / Flickr, n°4 et 5 Alexander Kluge / Flickr, n°7 Roberto Zingales, n°8 Ji-Elle / Wikipedia