L’Italie végétarienne

Lorsque Chiara Appendino, la nouvelle maire de Turin, a émis l’idée que la cité des adeptes de la carne cruda (carpaccio de bœuf) et du brasato al Barolo (bœuf braisé au vin rouge) puisse devenir la première ville végétarienne d’Italie, notamment à travers des programmes de sensibilisation et de promotion du régime végétarien et vegan, les critiques ont fusé de toutes parts ! Celles-ci se sont notamment fait entendre sur les réseaux sociaux, où les amateurs de viande s’en sont donné à cœur joie. Pas touche à l’héritage culinaire d’une région !

Chiara Appendino, avant de se "griller" face à ses contribuales
Chiara Appendino, avant de se "griller" face à ses contribuables

Pour ma part, je suis dans une phase d’abandon progressif de la viande. Il me reste encore le poisson à éliminer… mais ce n’est pas facile quand on est encore une grande fan des sushis au saumon ! Lors de mes dernières vacances en Sicile, la pause en-cas du midi se révélait parfois un peu compliquée à gérer. Je me souviens notamment d’une pause dans un village où  avec mes amies nous avons fait le tour de plusieurs traiteurs et bars à sandwich pour demander s’ils servaient, à tout hasard, quelques spécialités sans viande. Non, désolé, avec un large sourire (moqueur). Lors de notre dernière halte dans cette même localité, la réponse d’une jeune femme dans une boutique de sandwich et arancini nous a quant à elle beaucoup amusées : « Vous ne voulez pas de viande ? Alors je peux vous proposer des sandwichs au jambon ou à la saucisse. » Avant d’enchaîner : « Ah oui, le jambon et la saucisse, c’est de la viande ? ». Oups.

Les délicieux arranchi
Les délicieux arancini

Heureusement, en Sicile on peut trouver de délicieux arancini, ces délicieuses boules de riz panées aux différentes saveurs. Et si certaines d’entre elles sont fourrées au jambon et mozzarella, d’autres le sont, bien heureusement aux épinards, tomates etc. Bien entendu, vous trouverez également votre dose de légumes dans les antipasti. Marinés ou frits, c’est toujours merveilleusement bon. Connaissez-vous la caponata ? Il s’agit d’une recette aux aubergines, oignons, tomates, olives, câpres et céleris cuits au vinaigre, sucre et huile d’olive.

Les délicieuse caponata
Les délicieuse caponata

Dans toute l’Italie, les plats de pâtes aux préparations végétariennes et bien évidemment les pizzas vous combleront également lors de votre séjour dans la botte italienne. C’est évidemment un peu plus compliqué pour les vegan… En hiver, si vous faites un saut dans les Pouilles, ne manquez pas les orecchiette alle cime di rapa (brocolis-rave), un vrai régal.

 

Les orecchiette alle cime di rapa, aussi beaux que bons
Les orecchiette alle cime di rapa, aussi beaux que bons

Il y a aussi les bruschette, ces tartines de pain grillées frottées à l’ail et recouvertes de morceaux de tomates, d’huile d’olive et de câpres. Ou les frise, du pain que l’on laisse tremper un peu dans l’eau, avant d’y ajouter huile d’olive, tomates, sel et câpres. Et puis, si vous aimez la roquette, vous allez vous faire plaisir !

De manière générale, une vague végétarienne et vegan a tout de même atteint la plupart des grandes villes et l’on trouve de plus en plus de traiteurs ou restaurants tournés vers le régime végétarien voire vegan, comme par exemple l’Arancia Blu à Rome. On trouve même des gelati vegan ! C’est le cas à Turin, chez Gelato Amico, Grom, ou Alberto Marchetti Gelateria.

Carnet d'adresses

  • Il Gelato Amico, Via San Massimo, 34 10123 Torino, Italy
  • GROM, Via Giuseppe Garibaldi, 11 10122 Torino, Italy
  • Alberto Marchetti Gelateria, Corso Vittorio Emanuele II, 24 10123 Torino, Italy
Le site iomangioveg.it propose même une carte recensant les différentes adresses à la bannière vegan ou vege en Italie
© Photo principale : Stijn Nieuwendijk ; © Photos de l'article : n°2 CC-BY 3.0, n°3 Lucas Richarz, n°4 Stijn Nieuwendijk, n°5 Patrizia Gasparetti