Top 5 de Florence

Aujourd’hui nous partons pour une petite balade dans une de mes villes préférées : Florence. Florence est le symbole italien de la Renaissance, la cité de la beauté et du raffinement. Avant de partir pour cette ville si particulière, il faudra vous fixer 5 objectifs culturels à ne manquer sous aucun prétexte ! Suivez le guide !

1
Gravir les marches du Duomo

blog-italie-toscane-florence-duomo
Aussi nommé Santa Maria del Fiore, le Duomo est le symbole architectural de Florence. Sa réalisation a débuté au XIIIe siècle et a duré près de 200 ans. Son caractère imposant associé aux couleurs vertes, roses et noires qui le parent sont un véritable choc au premier regard, une grande émotion. L’élément le plus fabuleux du Duomo est sans aucun doute sa coupole, pensée et réalisée par l’architecte Brunelleschi. Pour les plus téméraires, il vous faudra absolument gravir les 463 marches qui vous porteront au sommet de l’édifice et vous permettront d’admirer au passage cet extraordinaire ouvrage architectural de l’intérieur. En face du Duomo, prenez le temps d’admirer l’extérieur du Baptistère San Giovanni et sa sublime Porte du Paradis (ainsi nommée par Michel-Ange), réalisée par Ghiberti, après 25 ans de travail acharné.

2
Admirer Le Printemps de Botticelli

La Galerie des Offices à Florence
La Galerie des Offices à Florence

 

Une des merveilles de Florence est qu’elle garde jalousement quelques-uns des plus beaux tableaux du monde. Aussi, il faudra réserver son billet pour les Offices avant votre départ pour être sûr de pouvoir y entrer, car les files d’attente y sont décourageantes. Il y aurait tant à dire sur les Offices, ses Giotto, Duccio, Véronèse et Caravage… mais concentrons-nous sur un des tableaux vedettes du musée : Le Printemps de Botticelli.
Le Florentin Botticelli, de son vrai nom Alessandro di Mariano di Vanni Filipepi a executé cette tempera sur panneaux de bois entre 1477 et 1482. Elle représente la figure allégorique du Printemps et met en scène Flore et Zéphir, Cupidon, les Trois Grâces, Mercure et Vénus. Certaines interprétations placent cette œuvre comme symbole des conflits entre les cités qui constituaient la péninsule au XVe siècle. N’hésitez pas à vous approcher de près du tableau pour admirer les incroyables détails floraux dont Botticelli était friand et qu’il aimait disperser aussi sur les grandes robes des aristocrates florentines.

3
Traverser le Ponte Vecchio

blog-italie-toscane-florence-ponte-vecchio
Lors de votre week-end florentin, vos pas vous porteront naturellement vers le Ponte Vecchio. C’est le plus vieux pont de Florence, caractérisé par des échoppes de luxe sur ses deux côtés. Construit à l’époque romaine, il a été détruit par une crue puis rebâti au XIVe siècle. Jusqu’à la fin du XVIe siècle, c’est le quartier général des tanneurs, bouchers et tripiers, dont les odeurs nauséabondes incommodent tant Ferdinand Ier de Médicis, qu’il les bannit du pont et y fait venir joailliers et bijoutiers. Ainsi Florence se pare-t-elle d’or ! Aujourd’hui le pont est assailli par les touristes tant et si bien que l’on a l’impression de se trouver en plein parc d’attraction. Mais en entrant dans l’une de ses échoppes, véritables « boîtes à bijoux » avec vue sur l’Arno, le charme opère immédiatement, vous transportant dans la Florence renaissante, faisant briller à défaut de votre cou, au moins vos yeux émerveillés !

4
Rêver devant le David de Michel-Ange

On ne peut pas voir Paris sans passer devant la Tour Eiffel, il en est de même pour le David de Michel-Ange. Sculpté dans le marbre de Carrare entre 1501 et 1504 par le tumultueux maître toscan, David mesure 5,14 mètres avec son socle, une prouesse technique puisque le bloc de marbre qui fut son écrin avait été laissé de côté par plusieurs artistes découragés tant il était étroit et fragile. L’œuvre d’art achevée fut placée, sur l’insistante demande de Michel-Ange, devant le Palazzo Vecchio, cœur de Florence. Il y restera jusqu’en 1866 et subira hélas de multiples dommages causés par les conflits au sein de la ville, mais aussi par son exposition aux intempéries. Depuis, ses admirateurs peuvent découvrir le David bien protégé de la pluie, du froid et des vandales, à la Galerie de l’Académie de Florence. Pour préserver le symbole, une copie l’a néanmoins remplacé devant le Palazzo Vecchio.

5
Flâner dans le Jardin de Boboli

Le jardin Boboli à Florence
Le jardin Boboli à Florence

 

Dernière étape incontournable, le Jardin de Boboli. Il vous faudra passer l’Arno et pénétrer dans le quartier de l’Oltrarno, celui des petits ateliers d’instruments de musique et du Palazzo Pitti.
Le palais, érigé au XVe siècle, est un exemple du plus pur style renaissant florentin. Mais le joyau des lieux est sans conteste son jardin. Conçu un siècle plus tard pour Eléonore de Tolède, épouse de Cosme Ier de Médicis le jardin est le symbole du maniérisme. Une mise en scène grandiose entre amphithéâtre, obélisque égyptien, fontaines et grottes où la mythologie est mise à l’honneur.
La vue du jardin sur Florence est par ailleurs fabuleuse et a été immortalisée dans un tableau de Camille Corot que l’on peut admirer au Louvre.
Pour finir, n’oubliez pas de passer devant la Fontana del Bacchino (Fontaine du petit Bacchus) ou un sujet très surprenant de style grotesque, caractéristique du maniérisme, vous attend pour un dernier clin d’œil !
blog-italie-toscane-florence-statue

 

En savoir plus sur votre prohain voyage à Florence
© photo principale : Nicolas Larento / Fotolia.com © photos article de haut en bas : Élisa Thubeuf ; Ilfotografo/fotolia.fr ; Élisa Thubeuf ; Vesta48/fotolia.com ; Élisa Thubeuf